Zakat

La Zakat est une injonction et un ordre divin pour purifier vos richesses. Il ne s’agit pas d’une affaire personnelle ou d’une contribution volontaire, mais plutôt d’une obligation dont on sera amené à rendre des comptes.

La zakat est le troisième des cinq piliers fondamentaux de l’islam et, selon le classement coranique, elle est la plus importante après la prière. Elle est basée sur la valeur de toutes les possessions d’une personne. Elle représente habituellement 2,5 % (ou 1/40) du total des économies et de la richesse d’un musulman, au-delà d’un montant minimum connu sous le nom de Nisab.

Le montant de la zakat à payer par un individu dépend de la somme d’argent et du type de biens que l’individu possède. Le Coran ne fournit pas de directives spécifiques sur les types de richesses qui sont imposables au titre de la zakat, et ne donne pas de précision sur les pourcentages à donner. Mais la pratique habituelle est que le montant de la zakat versé sur les biens d’équipement (par exemple l’argent) est de 2,5 % (1/40). La zakat est par conséquent payable sur les biens agricoles, les métaux précieux, les minéraux et le bétail à un taux variant entre 2,5 % et 20 % (1/5), selon le type de biens.

Historiquement, la collecte et la distribution de la zakat étaient assurées par l’État grâce à un mécanisme institutionnalisé lui permettant d’atteindre ceux qui en avaient le plus besoin. La Fondation Suisse pour la Zakat est une institution qui non seulement distribue la Zakat mais qui surveille constamment les besoins de la communauté, établit des liens avec les groupes à risque et vulnérables. Elle emploie une stratégie pour fournir un soutien, ainsi que des fonds, afin de permettre aux demandeurs de devenir finalement autonomes.

Le FSZ distribue les fonds de la zakat pour répondre aux huit catégories bénéficiaires mentionnées dans le Coran d’une manière stratégique traduisant les besoins actuels de la communauté musulmane locale.

“les aumônes sont destinées : aux pauvres et aux nécessiteux; à ceux qui sont chargés de les recueillir et de les répartir; à ceux dont les coeurs sont à rallier; au rachat des captifs; à ceux qui sont chargés de dettes; à la lutte dans le chemin de Dieu et au voyageur. Tel est l’ordre de Dieu. Dieu sait et il est juste!” ( Coran, 9:60)

La zakat permet à la communauté et aux individus d’être fidèles à la loi divine afin de contribuer positivement à leur société et que tout un chacun puisse en bénéficier.

Tel un prélèvement local, et pour atteindre au mieux son objectif stratégique, la Zakat doit être distribuée principalement au niveau local, c’est-à-dire dans le pays où réside la personne. La distribution locale renforce le sens de la communauté locale et les membres d’une société connaissent les moyens les plus efficaces pour favoriser l’environnement socio-économique nécessaire qui permettra à l’Islam et aux musulmans d’apporter une valeur ajoutée à leur société.

Comment atteindre le but de la Zakat ?

  • Premièrement, il faut adopter une approche globale pour répartir la zakat entre les huit catégories de bénéficiaires de la zakat (Coran 9:60). Cela permet de soutenir les personnes les plus démunies, de renforcer les institutions communautaires et de défendre les intérêts des personnes concernées.
  • Deuxièmement, tous les savants s’accordent à dire que chaque pays est plus à même d’administrer sa propre zakat. C’est au niveau local que se situe notre principale responsabilité, car c’est là que nous connaissons le mieux notre contexte et nos besoins.
  • Troisièmement, une opération centrale est la mieux placée pour mettre en commun des ressources dans un but stratégique, à condition qu’elle soit digne de confiance et efficace.

En payant la Zakat qui est due, pour les buts que nous croyons que Dieu a décrétés, nous remplissons notre obligation en tant que musulmans. Voici certains des résultats de la distribution locale de la zakat :

  • Les personnes les plus démunies de notre société auront un sentiment d’appartenance, leur situation pourra s’améliorer et elles pourront s’efforcer de devenir elles-mêmes des payeurs de zakat.
  • Notre communauté améliorera sa compréhension de la foi et sa participation à la société au sens large, tandis que la perception extérieure de l’Islam et des musulmans s’améliorera.
  • Cela permettra aux musulmans d’être des fidèles plus épanouis, de réussir et de contribuer à la société au profit de tous, et nous permettra à tous d’en récolter les fruits dans cette vie et dans l’au-delà, si Dieu le veut.